VALEUR D’UNE PERSONNE

La valeur d’un billet de 20$.  Un conférencier bien connu commence son séminaire en tenant bien haut un billet de 20$.  Il demande aux gens: qui aimerait avoir ce billet ?   Les mains commencent à se lever.  Alors il dit: Je vais donner ce billet de 20$ à quelqu’un de vous, mais avant laissez-moi d’abord faire quelque chose avec.

Il chiffonne alors le billet avec force et il demande: Est-ce que vous voulez toujours de ce billet? Les mains continuent à se lever.  Bon, d’accord, mais que se passera-t-il si je fais cela.   Il jette le billet froissé par terre et saute à pieds joints dessus, l’écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.  Ensuite il demande:   Qui veut encore avoir ce billet?

Évidemment, les mains continuent de se lever !  Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon…Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé.  Il vaut toujours 20$.

Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissés, rejetés, souillés par les gens ou par les évènements.  Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien, mais en réalité votre valeur n’aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !  La valeur d’une personne ne tient pas à ce qu’elle fait ou ne fait pas. Votre valeur intrinsèque demeure toujours intacte.

Quand ton baluchon est vide

Personne n’est à l’abri de ressentir un immense vide, à l’intérieur de son coeur. Dans ces moments de tristesses, de solitudes et de désespérances, les vrais amis (es) sont très occupés, souvent absents, et plutôt rares. Si je peux te réconforter un peu, voici une parole que m’a déjà dit un vieux sage, vers la fin de sa vie: 

C’est quand toutes les choses sont au pire, que l’homme est à son meilleur.

Tu as sûrement des rêves et des projets, qui sommeillent au creux de ton être. Tu ne regardes pour l’instant, que les côtés sombres de ton quotidien. Puisque l’on attire les vibrations que l’on ressent, plus tu regardes dans ton baluchon vide; plus la noirceur va donner l’illusion, d’habiter ton coeur. Ton coeur n’est jamais vide, tu sais! Ce vide ressemble à un mirage. Pourtant, ce n’est que ta source intérieure, qui est temporairement déconnectée de son côté positif et réaliste.

Il est important d’en prendre conscience; c’est à cet instant que tu vas possiblement rencontrer la mince ligne, ou le voile, qui t’indiqueras que tu n’es pas seul (e). D’ailleurs, tu n’as jamais été seule.  La preuve: As-tu déjà vu un enfant naître seul, sans le secours d’une maman? Même un bébé insecte vient au monde en présence d’un autre insecte, telle sa maman. 

Accepter ta condition actuelle est nécessaire, si tu veux changer les choses désagréables de ta vie. Tu dois transformer ta façon de voir les autres autour de toi, et aussi, regarder d’une façon différente, les évènements qui surviennent dans ta vie. Veux-tu sincèrement améliorer ta vie de chaque jour ? Si oui, c’est à cet instant présent, que la renaissance débute;  et c’est en toi que cela commence. Rien n’est éternel en ce bas monde, et surtout, rien de grand ne  s’accomplit facilement. Tu es une personne humaine qui est venue sur la terre: libre. Alors, pars à la recherche de cette véritable liberté. Ton précieux trésor est là, en toi. Ce n’est pas moi qui ai  découvert cette vérité, que je fais mienne pour aujourd’hui. Toutes les grandes religions et les plus éminents philosophes, enseignent ces choses essentielles.  Même les personnes qui se disent athées, croient en quelque chose, ne serais-ce qu’en un mode de vie, en eux-mêmes ou en la vie.

Bravo si tu crois encore, que ton baluchon est vide. Lorsque les cruches de vin sont vides, le temps de les remplir est venu. Ne laisse personne décider comment remplir ton coeur. Tu es l’unique personne qui a accès à ce territoire secret, que personne ne peut te dérober.  Et, je crois personnellement que la vraie liberté se vit autant dans la pauvreté, la maladie et la solitude, que dans la richesse, la santé ou la célébrité.

Patricia Turcotte, Saint-Georges. 

LE TEST DES 3 PASSOIRES

Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse.  Quelqu’un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit : Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami?        

Un instant, répondit Socrate.  Avant que tu me racontes, j’aimerais te faire passer un test, celui des trois passoires.

–         Les trois passoires?
–         Mais oui, reprit Socrate. Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l’on aimerait dire. C’est ce que j’appelle le test des trois passoires.  La première passoire est celle de la vérité.  As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai?
–         Non, j’en ai seulement entendu parler…
–         Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité.

Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté.  Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien?
–         Ah non! Au contraire.
–         Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certain si elles sont vraies.  Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l’utilité.  Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait?
–         Non, pas vraiment

Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire?

Reconnaissons que nous avons souvent deux poids et deux mesures pour juger notre conduite et celle des autres.

Quand lui n’achève pas son travail, je me dis il est paresseux
Quand moi, je n’achève pas mon travail, c’est que je suis trop occupé.

Quand il parle de quelqu’un, c’est de la médisance.
Quand je le fais, c’est de la critique constructive

Quand lui tient à son point de vue, c’est un entêté.
Quand moi je tiens à mon point de vue, c’est de la fermeté
.
Quand lui prend du temps pour faire quelque chose, il est lent
Quand moi je prends du temps pour faire quelque chose, je suis soigneux.

Quand lui est aimable, il doit avoir une idée derrière la tête.
Quand moi je suis aimable, je suis vertueux.

Quand lui est rapide pour faire quelque chose, il bâcle
Quand moi je suis rapide pour faire quelque chose, je suis habile
.
Quand lui fait quelque chose sans qu’on le lui dise, il s’occupe de ce qui ne le regarde pas.
Quand moi je fais quelque chose sans qu’on me le dise, je prends des initiatives.

Quand lui défend ses droits, c’est un mauvais esprit
Quand moi je défends mes droits, je montre du caractère…

Pierre Descouvemont


La vie est comme un tricot
Dieu nous donne la laine et les aiguilles
Il nous dit : « Tricote de ton mieux, une maille à la fois »
Une maille est une journée sur l’aiguille du temps
Dans un mois, 30 ou 31 mailles, dans 10 ans, 3650 mailles…
Quelques unes sont à l’endroit, d’autres à l’envers.
Il y aussi les mailles échappées mais on peut les reprendre.
La laine que Dieu m’a donnée pour tricoter ma vieEst de toutes les couleurs.
Rose comme mes joies……..Noire comme mes peines……
Grise comme mes doutes……..Verte comme mes espérances…..
Rouge comme mes affections……Bleue comme mes désirs…..
Blanche comme mon don total à celui que j’aime……
Seigneur, donne-moi le courage de terminer mon tricot
Afin que tu le trouves digne de l’exposition éternelle
Des travaux des hommes.

F. Latraverse (Montréal)

La pensée positive

1.     La vie m’aime et je suis en sécurité
2.     Mon corps est un ami et j’en prends soin.
3.     Je trouve de l’aide partout où je me tourne
4.     Toutes mes nouvelles habitudes m’aident de façon positive.
5.     Les émotions sont des pensées qui sont actives dans notre corps.
6.     Je suis financièrement à l’aise
7.     Je suis une expression individuelle de la vie
8.     Tout va bien.  J’ai tout ce dont j’ai besoin en ce moment.
9.     Je me libère et je pardonne
10. J’ai la responsabilité de ma vie.
11. Je me félicite pour les grandes et petites choses que je réalise.
12. Mon corps est en paix, heureux, en bonne santé et moi aussi.

Pour visiter le site : www.pensee-positive.htlm 

 

Le père de la pensée positive
La pensée d’Emile Coué

ü     Ce ne sont pas les années qui font la vieillesse, mais bien l’idée qu’on     devient vieux; il y a des hommes qui sont jeunes à 80 ans et d’autres qui sont vieux à 40 ans.
ü     Les mots « je voudrais bien » amènent toujours « mais je ne peux pas », lorsqu’il y a un doute, il n’y pas de résultats.
ü     Ayez la certitude d’obtenir ce que vous cherchez et vous l’obtiendrez, pourvu que cette chose soit raisonnable
ü     Nous pouvons nous donner à nous-mêmes des suggestions plus fortes que qui que soit.
ü     Chacune de nos pensées, bonne ou mauvaise, se concrétise, se matérialise, devient en un mot une réalité dans le domaine de la possibilité
ü     Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.
ü     Ne dites jamais : je vais essayer de…mais : je vais faire…car lorsqu’il y a un doute, il n’y a pas de résultat
ü     Pensez toujours je peux et jamais je ne peux pas
ü     Toute idée que nous avons dans l’esprit tend à devenir une réalité pour nous et se transformer en acte.
ü     Qui part dans la vie avec l’idée « j’arriverai », arrive fatalement, parce qu’il fait ce qu’il faut pour y arriver.
ü     Est riche celui qui se croit riche, pauvre celui qui se croit pauvre.
ü     L’homme est ce qu’il pense
ü     Impossible n’est pas français…Ce qui est français c’est facile et je peux
ü     Vos mains tremblent, vos pas sont incertains, dites-vous bien que tout cela est en train de disparaître, et peu à peu cela disparaîtra
ü     Il vaut mieux ne pas savoir d’où vient le mal et le faire passer que de le savoir et de le conserver
ü     La crainte de l’échec le fait presque sûrement échouer, de même que la pensée du succès  le conduit au succès :  les obstacles qu’il rencontre, il les surmontera toujours.
ü     Avec de la confiance en soi, on peut arriver à tout (dans le domaine des choses raisonnables, bien entendu)
ü     Plus vous faites de bien aux autres, plus vous en faites à vous-même
ü     L’altruiste trouve sans le chercher ce que l’égoïste cherche sans le trouver
ü     Celui qui possède de grandes richesses devrait en consacrer une grande partie à faire du bien

Dictionnaire des Citations 

L’obsession de l’ailleurs, c’est l’impossibilité de l’instant
Emile CIORAN

Le destin est ce que la vie fait de nos désirs
Gustave PARKING 

La naïveté est une façon de vivre intelligemment le présent.
Gustave PARKING 

La vie est une lutte contre l’existence, avec la certitude d’être vaincu
Arthur SCHOPENHAUER 

La vie est simple, c’est le monde qui la complique
Woody ALLEN  

Faites des bêtises, mais faites les avec enthousiasme
Sidonie COLETTE 

La vie n’est ni longue ni courte : elle a des longueurs.
Jules RENARD

Ce qui me plaît en vous, ce sont mes souvenirs.
Alain FOURNIER 

La vie ne vaut rien mais rien ne vaut une vie
André MALRAUX 

On ne vit que deux fois : l’une quand on naît, l’autre quand on est face à la mort
Ian Flemming 

Suivant le dire d’un ancien, il faut manger pour vivre, et non vivre pour manger
MOLIERE 

Chaque pas dans la vie est un pas vers la mort
Casimir DELAVIGNE  

ON PEUT FACILEMENT DEVINER LA VALEUR DE QUELQU’UN EN REGARDANT COMMENT IL TRAITE LES PERSONNES DONT IL N’A PAS BESOIN. 

JAMES D.MILES 

« Qui te crains en ta présence, te nuis en ton absence » (proverbe italien) 

« …t’ai-je assez remercié – de l’amour que j’avais pour toi? » 

« Quand je me tais surgit la solution de ce problème qui résistait à tous les     bavardages de mon analyse » 

« La défaite personnelle la plus cuisante que quelqu’un puisse subir, c’est de   constater la différence entre ce qu’il est capable de devenir et ce qu’il est    devenu » 

« Qui veut faire quelque chose trouve un moyen.  Qui ne veut rien faire    trouve une excuse » 

« Depuis que j’ai vu celui qui n’a plus de pieds, je ne me plains plus jamais     de mes chaussures » 

« Aujourd’hui c’est déjà le demain de hier…Profitez de votre journée » 

« Vous avez beau tuer le temps, c’est toujours lui qui finit par vous     enterrer » 

« Il n’y a qu’une sorte de guérison : c’est la volonté de vivre » 

« Quand je ris, mes pleurs s’en vont » 

« À pas de nain, à pas de géant, un pas vers l’avant est toujours un pas     gagnant! » 

« Parler est un besoin, écouter est un talent » 

« Toute porte de sortie est une porte d’entrée sur autre chose »  

« La richesse attire les amis, la pauvreté les sélectionne »