Qu’est-ce que la ménopause?

La ménopause est une étape de la vie où la femme cesse d’être menstruée et ne peut plus avoir d’enfants.  Avec le vieillissement, les ovaires ne produisent plus suffisamment d’hormones femelles appelées oestrogène et progestérone.  On dit aussi de la ménopause que c’est « un changement de vie » ou simplement « le changement ».

On entend dire beaucoup de faussetés sur la ménopause.  Par exemple, les femmes ne perdent pas intérêt à la vie sexuelle à cause de la ménopause.  Bon nombre de femmes se sentent mieux parce qu’elles ne sont plus incommodées par les menstruations et apprécient davantage les relations sexuelles parce qu’elles ne craignent plus de devenir enceintes.

À quel moment la ménopause survient-elle?

Même si la plupart des femmes cessent d’être menstruées vers l’âge de 50 ans, la ménopause peut survenir à n’importe quel moment entre 41 et 59 ans.  Souvent, la femme vivra la ménopause à peu près au même âge que sa mère.  Les femmes qui se sont fait enlever les deux ovaires connaissent une ménopause précoce.  Si l’utérus est enlevé et que les ovaires sont en place, la femme ne sera plus menstruée mais ne connaîtra pas la ménopause avant que ses ovaires cessent de produire des oestrogènes.

Certaines femmes ont leur ménopause alors qu’elles sont relativement jeunes – avant l’âge de 40 ans – sans raison apparente.  Si vous cessez d’être menstruée, votre médecin peut effectuer une analyse sanguine simple pour savoir si vous commencez la ménopause.

La ménopause est un processus graduel qui évolue pendant plusieurs années.  Si vous n’avez pas été menstruée depuis 12 mois, il est possible que vous soyez en ménopause (ou en postménopause).  Pendant ce temps, continuez quand même d’utiliser une méthode contraceptive si vous ne voulez pas devenir enceinte.

Quels sont les signes et symptômes courants de la ménopause?

Certaines femmes cesseront simplement d’être menstruées.  D’autres vivront des symptômes pendant plusieurs années.

Changement dans le cycle menstruel. C’est l’un des premiers signes de la ménopause.  Vous pouvez ne pas être menstruée régulièrement ou avoir des menstruations plus rapprochées. Vous pouvez saigner plus abondamment ou moins que d’habitude.

Bouffées de chaleur. C’est le symptôme le plus fréquent de la ménopause.  Elles peuvent être peu incommodantes mais peuvent aussi devenir un problème majeur au point d’affecter la qualité de votre sommeil et votre vie quotidienne.  Les bouffées de chaleur peuvent se manifester pendant au moins une année mais dépassent rarement cinq ans chez la plupart des femmes.

Pendant la bouffée de chaleur, vous éprouverez une sensation de chaleur, de la poitrine à la tête, qui se manifeste soudainement.  Votre peau peut devenir rouge et vous pourrez transpirer abondamment; la bouffée s’accompagne parfois de troubles digestifs et d’étourdissements.  Il se peut que vous ayez des maux de tête et des palpitations, suivis de frissons.  Une bouffée de chaleur durera de quelques secondes jusqu’à une heure.  Vous pourrez en avoir jusqu’à une dizaine par jour.  Elles sont toutefois plus fréquentes la nuit

Amincissement du vagin et de la vulve.  La ménopause cause un amincissement de la paroi du vagin et de la région entourant le vagin (vulve).  Votre vagin perd également de sa capacité à produire la lubrification (sécrétions) durant la période d’excitation sexuelle.  Ces changements peuvent nécessiter un gel lubrifiant au moment des relations sexuelles.

Si les relations sexuelles sont devenues douloureuses, vous pouvez avoir de l’aide.  Votre médecin pourra vous prescrire une crème d’oestrogènes (que l’on applique dans le vagin et autour du vagin) ou vous suggérer un lubrifiant à base d’eau (tel le gel K-Y).  N’utilisez pas la gelée de pétrole (par exemple Vaseline) parce qu’elle peut endommager les condoms et les diaphragmes et favoriser les infections vaginales; n’étant pas à base d’eau, on ne peut l’enlever entièrement.

Problèmes d’infections urinaires.  Vous serez plus vulnérable aux infections à la vessie après la ménopause.  Parfois, vous pourrez présenter les symptômes sans faire d’infection, c’est-à-dire sentir souvent le besoin d’uriner, sentir un besoin pressant d’uriner, éprouver une sensation de brûlure au moment d’uriner, être incapable d’uriner ou vous lever souvent la nuit pour uriner.

Maux de tête, sueurs nocturnes, difficultés à dormir et fatigue sont d’autres symptômes de la ménopause.  La difficulté à dormir et la fatigue peuvent être causées par les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.

La ménopause s’accompagne-t-elle de changements dans l’humeur?

Les symptômes émotionnels ont souvent été reliés à la ménopause.  Mais d’autres éléments peuvent causer la tristesse, la nervosité et autres symptômes.  Des changements de vie surviennent habituellement pendant les années de la ménopause, par exemple le départ des enfants et la retraite.  Les bouffées de chaleur peuvent perturber votre sommeil, et la fatigue peut affecter votre humeur.  Ces changements causent parfois de la tristesse, de l’anxiété et des troubles du sommeil.

La ménopause entraîne-t-elle le risque de développer certains problèmes de santé?

Oui, la ménopause augmente le risque d’ostéoporose (perte de la densité osseuse), de maladie cardiovasculaire et de cancer du sein.    Vous devez continuer de subir une cytologie cervicovaginale et un examen des seins et commencer à subir une mammographie de vos seins.

L’ostéoporose est une diminution de la densité osseuse.  Les os perdent du calcium et deviennent plus fragiles, au point de se briser aisément.  L’ostéoporose est responsable des fractures de la hanche et autres fractures.

L’ostéoporose est plus fréquente chez les femmes après la ménopause.  Vous êtes plus susceptible de développer l’ostéoporose si vous êtres de race blanche ou asiatique, si vous avez une petite ossature, si vous avez eu une ménopause précoce, si vous avez une histoire familiale d’ostéoporose, si vous fumez, si vous abusez d’alcool, si vous ne faites pas d’exercice ou si vous avez un régime alimentaire faible en calcium.

Le risque de maladie cardiovasculaire augmente après la ménopause.  Vous êtes plus à risque si vous avez une histoire familiale de maladie cardiovasculaire, si vous avez une histoire de taux de cholestérol élevé, d’hypertension ou de diabète.  Il existe d’autres facteurs de risque, notamment le fait de fumer, une ménopause précoce et le manque d’exercice.

Pour diminuer votre risque d’ostéoporose et de maladie cardiovasculaire :

  • Prenez chaque jour 1200 mg de calcium (8onces de lait ou 1,5oz de fromage en contiennent 300 mg alors qu’un comprimé d’antiacide, comme les Tums, en contient 200 mg)
  • Faites de l’exercice au moins ½  heure par jour trois fois par semaine.
  • Ne fumez pas (le tabagisme augmente le risque d’ostéoporose et de maladie cardiovasculaire).
  • Adoptez un régime alimentaire faible en matières grasses.

Qu’est-ce que l’hormonothérapie substitutive?

L’hormonothérapie substitutive peut soulager les symptômes et les problèmes de la ménopause. La thérapie implique la prise d’oestrogènes seuls ou d’oestrogènes combinés avec une forme synthétique de progestérone.

L’hormonothérapie substitutive soulage les bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale et certains problèmes de vessie.  Elle peut aussi ralentir le développement de l’ostéoporose.  Avec le calcium et l’exercice, elle aide à prévenir l’ostéoporose.  Selon votre état de santé, votre médecin pourra suggérer l’hormonothérapie substitutive.

Est-ce que toutes les femmes devraient recevoir l’hormonothérapie substitutive?

Discutez avec votre médecin des bienfaits et des risques de l’hormonothérapie substitutive, de vos symptômes et des risques pour votre santé.

Quels sont les risques de l’hormonothérapie substitutive?

Lorsque les oestrogènes sont utilisés seuls, vous pouvez être plus à risque d’un cancer de l’endomètre (cancer de la paroi interne de l’utérus).  Évidemment, si vous n’avez plus votre utérus, vous n’êtes pas à risque d’un cancer de l’endomètre.  Si vous avez encore votre utérus, il est possible de réduire le risque de cancer en prenant de la progestérone avec les oestrogènes.

La prise cyclique d’oestrogènes et de progestérone entraînera chez bon nombre de femmes la reprise des menstruations.  Ce n’est pas véritablement une menstruation, mais plusieurs femmes pourront ne pas apprécier ce saignement.  Il est possible que les hormones provoquent d’autres effets indésirables, notamment une sensibilité des seins,

une rétention d’eau, une sensation de gonflement, des sautes d’humeur et des crampes.  Vous pouvez prendre vos hormones chaque jour et ne pas avoir de cycle menstruel, donc pas de menstruation.  L’hormonothérapie est maintenant disponible sous forme de comprimé, de comprimé combiné, de timbre cutané et de gel.

Certaines femmes peuvent être plus à risque d’une maladie du coeur durant la première année de l’hormonothérapie.  Le cancer du sein peut également préoccuper certaines femmes.  Parlez avec votre médecin de vos propres risques et de votre santé.  La plupart des médecins s’entendent pour dire que l’hormonothérapie substitutive n’est pas indiquée si vous avez eu un cancer de l’endomètre, un cancer du sein, si vous avez déjà fait une thrombose, un accident vasculaire cérébral, un saignement vaginal inexpliqué ou une maladie du foie.

Est-ce qu’il existe d’autres traitements?

D’autres traitements peuvent soulager certains problèmes de la ménopause.  Discutez de ces options avec votre médecin.  Certains traitent les symptômes de la ménopause et d’autres seront axés sur la prévention de l’ostéoporose reliée à la ménopause.