Qu’est-ce que la fibromyalgie?

La fibromyalgie (FM) est une maladie qui affecterait le système nerveux central. Le symptôme le plus courant de la FM est une douleur considérable ressentie dans une ou plusieurs parties du corps. La douleur peut être différente chez chaque personne et se déplacer d’une partie du corps à une autre. De plus, son intensité peut fluctuer d’heure en heure ou de jour en jour. Les personnes atteintes de FM peuvent également présenter des symptômes comme la fatigue, des troubles du sommeil, des troubles de la mémoire et de la concentration, des sautes d’humeur, des troubles gastro-intestinaux (comme la constipation ou la diarrhée) et une sensibilité accrue au toucher et à la pression.

La FM est une maladie relativement courante puisque 2 % des Canadiens en sont atteints. Bien que la FM touche principalement des femmes (de 80 à 90 % des personnes atteintes de FM sont de sexe féminin), les hommes, les adolescents et les enfants peuvent également en être atteints.

La FM n’est ni une maladie des articulations ni une affection inflammatoire ou dégénérative. Elle n’entraîne pas de dommages permanents aux muscles, aux os ou aux articulations. Néanmoins, comme l’arthrite, la FM peut entraîner de la douleur et de la fatigue et avoir des conséquences majeures sur la vie quotidienne de la personne touchée.

Puisque les symptômes de la FM sont difficiles à évaluer et peuvent changer de jour en jour ou de semaine en semaine, la FM a pendant longtemps été mécomprise et perçue comme une « maladie imaginaire » ou quelque chose qui se passait « seulement dans la tête ». Les personnes atteintes de FM peuvent avoir l’air en pleine forme alors qu’en réalité elles souffrent beaucoup. S’il est vrai qu’il faut poursuivre les recherches pour bien comprendre la maladie, les médecins sont aujourd’hui mieux en mesure de poser un diagnostic et de reconnaître que de multiples facteurs physiologiques sont à l’origine de ses symptômes.

Dans de nombreux cas, il est impossible de cerner la cause de la FM. Cependant, son apparition peut souvent être reliée à un événement déclencheur, comme une maladie grave, un traumatisme ou une expérience émotionnelle stressante (p. ex., un accident de la route ou le décès d’un être cher).

Il n’existe actuellement aucun moyen de guérir la FM, mais la médication, l’exercice, la relaxation et des mesures de réduction du stress, ainsi que d’autres changements au mode de vie, peuvent aider a réduire les symptômes. La plupart des personnes atteintes de FM trouveront, avec le temps, des façons d’atténuer leurs symptômes.

Les faits concernant la fibromyalgie:

  • La FM touche 2 % des Canadiens.
  • La plupart des personnes atteintes de FM sont des femmes (de 80 à 90 %).
  • Bien que douloureuse, la FM n’entraîne ni lésions ni déformations permanentes.
  • Les personnes atteintes de maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde (PR), le lupus érythémateux disséminé (couramment appelé lupus) et la spondylarthrite ankylosante (SA) peuvent aussi être atteintes de FM.

Quels sont les symptômes de la fibromyalgie?

La douleur est le symptôme le plus souvent signalé par les personnes atteintes de FM. La douleur de la FM peut être ressentie dans une ou plusieurs parties du corps. Les personnes atteintes de FM trouvent souvent douloureuse une pression ferme, surtout lorsqu’elle est appliquée sur les tissus mous comme les muscles et les tendons. Une étreinte amicale ou le poids d’un enfant sur les cuisses peuvent suffire à causer de la douleur.

La FM peut entraîner d’autres symptômes, notamment:

  • Sensation de fatigue et de faiblesse
  • Sommeil perturbé
  • Irritabilité
  • Difficulté à se concentrer (parfois appelé « fibro-brouillard »)
  • Problèmes de mémoire
  • Maux de tête
  • Troubles gastro-intestinaux (constipation, diarrhée, syndrome du côlon irritable, etc.)
  • Dysfonctionnement de la vessie
  • Sensibilité excessive aux bruits, à la lumière et aux odeurs
  • Sensibilité à la température

De nombreuses personnes atteintes de FM sombrent dans le découragement, ce qui peut mener à la dépression et à l’anxiété. Dans certains cas, les symptômes peuvent apparaître, puis disparaître ou être accentués par un stress supplémentaire ou même parfois par les variations météorologiques.

Chez bien des gens, la FM survient graduellement, sans cause apparente. Dans d’autres cas, elle apparaît à la suite d’une maladie, d’un traumatisme ou d’une expérience stressante ou très émouvante. Les chercheurs tentent toujours de comprendre ce qui déclenche la FM et pourquoi. Des études récentes donnent à penser que dans la FM, les signaux de la douleur sont mal transmis par les cellules nerveuses et qu’au lieu de s’atténuer au fil du temps, ils s’amplifient. C’est un peu comme si le bouton du volume de la douleur était tourné au maximum; le système nerveux est surstimulé, ce qui le surcharge. Le cerveau a de la difficulté à comprendre ces messages, et cela donne lieu à de la douleur chronique, à savoir une douleur récurrente, qui persiste ou qui est pratiquement constante.

La douleur constitue normalement un mécanisme de sécurité important pour l’organisme, mais ce n’est pas le cas lorsque la personne est atteinte de la FM.

Comment le diagnostic de fibromyalgie est-il établi?

Votre médecin commencera par vous poser des questions sur votre douleur et par noter vos symptômes. Il pourrait vous poser des questions sur d’autres symptômes (comme la fatigue et la sensibilité à la pression et à la température), effectuer un examen ou prescrire des analyses sanguines ou des radiographies.

Quels sont les facteurs de risque de la fibromyalgie?

Les recherches n’ont pas encore réussi à cerner la cause exacte de la FM. La maladie peut se développer d’elle-même, mais on a aussi établi des liens avec les facteurs suivants:

  • Âge – Les personnes âgées de 20 à 50 ans sont les plus susceptibles de développer la FM.
  • Sexe – De 80 à 90 % des personnes atteintes de FM sont des femmes.
  • Antécédents familiaux – Le risque de développer la FM serait plus élevé lorsqu’un membre de la famille est atteint de la maladie.
  • Maladie rhumatismale – Les personnes qui sont déjà atteintes d’une maladie rhumatismale, comme la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante ou le lupus, pourraient être plus susceptibles de développer la FM.
  • Traumatisme ou stress émotionnel – La FM est parfois associée à l’exposition à un stress ou à un événement traumatique, comme un accident de la route ou le décès d’un proche.

Quelles parties du corps la fibromyalgie affecte-t-elle?

La FM est une maladie qui cause de la douleur dans les tissus mous et les muscles un peu partout dans le corps. La FM peut également causer de la sensibilité au toucher. Voici une liste des zones couramment affectées:

  • Cou
  • Dos
  • Poitrine
  • Bras
  • Jambes

Pourquoi est-il si important de traiter la fibromyalgie?

Il n’existe aucun traitement universellement efficace contre la FM. Toutefois, avec le temps et l’aide de leur équipe soignante, la plupart des personnes qui vivent avec cette maladie découvriront ce qui leur procure le meilleur soulagement. Il faut savoir que pour soulager leurs symptômes, les personnes atteintes de FM doivent avant tout rester actives. Même s’il peut être difficile de s’activer, il est prouvé que l’exercice régulier à un rythme confortable aide à réduire la douleur, la fatigue et les troubles du sommeil, en plus d’améliorer l’humeur. Pour la plupart des gens, les médicaments n’aident pas vraiment à améliorer les symptômes, et les effets secondaires de la médication l’emportent souvent sur ses avantages. Toutefois, de bonnes habitudes de vie (comme l’activité physique régulière, une saine alimentation, le maintien d’un poids sain, une routine stable, un rythme de vie adapté et la maîtrise du stress) peuvent aider à atténuer les symptômes de la FM. Ceux-ci peuvent rarement être éliminés complètement. Votre traitement visera donc plutôt à offrir le meilleur soulagement possible, de manière à ce que vous puissiez mener une vie active et agréable.

Collaboratrice

Cette information a été mise à jour en septembre 2017, avec l’expertise de:

Mary-Ann Fitzcharles, MB ChB, MRCP (R.-U.), Associée du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada
Professeure agrégée, Division de rhumatologie, Unité de gestion de la douleur Alan-Edwards, Centre universitaire de santé McGill