L’eczéma (ou dermatite atopique) est une maladie chronique qui touche plus de six millions de personnes au Canada, et elle est en augmentation dans les pays industrialisés.  Causes, traitements et bons gestes pour réduire les poussées.

La maladie, en résumé

L’eczéma est une affection de la peau : rougeurs, desquamations, irritation cutanée.  Les symptômes de l’eczéma se manifestent sur différentes parties du corps et la maladie apparaît à tout âge.  C’est d’ailleurs le problème de peau le plus fréquent chez les enfants.  La personne qui en souffre peut connaître de grandes périodes d’accalmies.  Outre le désagrément esthétique causé par les rougeurs, l’eczéma entraîne un grand inconfort : la peau est sèche, parfois très sèche et la personne souffre de démangeaisons. Dans les pires cas d’inflammation, des plaies et des infections purulentes peuvent apparaître.

Sondage sur la maladie

Le programme d’appui, d’information et de sensibilisation à l’eczéma (AISE) a tenu récemment un grand sondage en ligne auprès des personnes souffrant de l’eczéma : 90% des répondants affirment éprouver une grande frustration par rapport à la maladie.

Les causes

L’eczéma n’est pas contagieux.  Il a plutôt tendance à être héréditaire bien que les causes restent encore méconnues.  Selon la docteure Catherine McCuaiq, dermatologue à l’Hôpital Sainte-Justine et présidente de l’Association des dermatologues de Montréal, en vieillissant, la peau à tendance à s’assécher et à développer des allergies ou des irritations.  Des causes diverses entraînent les poussées d’eczéma, comme « les changements de saison, le pollen, la transpiration ».  Des études récentes ont identifié la mutation d’un gène, le filaggrin, une protéine qui aide le corps à maintenir une barrière cutanée, comme un facteur de prédisposition pour l’asthme et l’eczéma.  Cette découverte pourrait mener au développement de nouveaux traitements.  Bref, il y  a de l’espoir du côté de la recherche!

 

Et le stress…

Il semblerait que le stress puisse causer une poussée d’eczéma.  D’autres facteurs tels que les allergies, la variation d’humidité ou de température ou l’exposition à des irritants physiques ou chimiques – comme des savons puissants ou un tissu rugueux – peuvent déclencher des crises.

Traitement et bonnes habitudes quotidiennes

L’eczéma est généralement traité avec des crèmes cortisonées – ou contenant des agents anti-inflammatoires – prescrites par un dermatologue ou un médecin de famille.  Pour diminuer les poussées d’eczéma, la docteure McCuaig recommande de maintenir l’humidité de la peau en prenant de courts bains ou douches à l’eau  tiède, et en appliquant immédiatement à la sortie une crème hydratante, non irritante et non parfumée, en plus de la crème médicamentée.

Réduire les poussées

  • Bien hydrater la peau, ce que les gens oublient souvent de faire entre les « crises »
  • Éviter les irritants (produits d’entretien, savons parfumés, tissus rugueux comme la laine)
  • Éviter de surchauffer la maison
  • Réduire les sources de stress