ATTENTION CHARLATAN!

SOULAGEMENT GARANTI! 80% DE GUÉRISON! Il y a des gens qui profitent de la souffrance des autres, pour offrir des produits ou des  services dans le but unique de faire de l’argent.

Dans l’espoir d’une amélioration de sa santé, fatigué de souffrir, on se laisse convaincre parfois de tenter des expériences qui malheureusement se termine avec tout ce que l’on a de soulager, c’est notre portefeuille.

C’est pourquoi, nous vous recommandons de vous méfier des formules miracles annoncer sur des sites, forum, journaux, radio, publicité distribuer dans votre boîte aux lettres, ou tout autre forme. Vérifier les informations si possible auprès de vos connaissances (s’ ils connaissent l’entreprise ou le commerce), lors d’activités si vous faites partie de l’association, auprès de votre médecin ou l’Office de la protection du consommateur peut vous renseigner si des plaintes ont été déposées concernant des compagnies (soit par site internet ou téléphone), vérifier aussi sur les sites, les gens qui se sont sentis léser partagent  parfois leur expérience.

Peu importe le domaine, être vigilant est toujours de mise.

Si vous pouvez visiter les sites web, allez à Charlatans.info, cliquez sur médecine/santé, dans ce site plusieurs articles vous sont proposés sur différentes méthodes de soulagement, guérison avec diverses opinions.  Voici un extrait de charlatanisme à l’arthrite et produits miracles. (cela peut s’appliquer à plusieurs maladies)

Comme pour toute douleur chronique, les victimes d’arthrite sont des clients vulnérables à toute panacée miracle (remède universel à toutes les maladies), ou à toute méthode et traitement prodigieux qui  leur permettrait de tirer un bénéfice immédiat en les soulageant de leurs insupportables maux.  Ainsi, le business du charlatanisme, à centaines de  millions de dollars, d’euros, pour des produits dont l’efficacité n’a pourtant jamais été prouvée sachant qu’il n’existe actuellement aucun traitement permettant d’en guérir, même si certains peuvent soulager.  C’est cette combinaison de millions de clients potentiels et cette absence de moyen d’en guérir définitivement, qui crée un climat où les panacées non prouvées fleurissent et trouvent preneur.

  • Méfiez-vous des cures, des guérisons garanties ou autres promesses de soulagement immédiat et complet de la douleur.  Attention aux déclarations selon lesquelles le produit présenté comme traitement contre l’arthrite guérirait aussi, et en même temps, d’autres maladies ou serait la solution à d’autres problèmes de santé.
  • Évitez les produits dont les déclarations sont bâties sur un vocabulaire tel que  »révolutionnaire »,  »secret »,  »exclusif »,  »remède ancien » ou  »spécial » qui ne sont pas des mots scientifiques, mais ne sont que des termes marketing apparaissant dans les promotions de produits charlatanesques.
  • Attention aux témoignages vagues ou verbaux qui ne peuvent être vérifiés.  Les témoignages ne doivent en aucune façon se substituer à la preuve scientifique.  Il faut bien garder à l’esprit qu’un praticien honnête ou tout personnel de santé, n’apporte pas de témoignages pour valider ses compétences, les publications scientifiques ne sont pas construites sur la base d’anecdotes personnelles, pas même celles de personnalités célèbres.
  • Souvenez-vous que les remèdes ou traitements sérieux et validés scientifiquement ne sont pas disponible ni proposés par courrier.
  • Soyez prudent face aux régimes spéciaux et aux programmes de nutrition vendus comme traitements.
  • Dénichez les arguments mensongers de thérapies ou de produits comme celui affirmant qu’il faut nettoyer le corps de ses toxines afin de permettre à l’organisme de prendre naturellement le dessus.   Ce genre de platitudes ne veulent rien dire.
  • Prenez garde aux charlatans, ou aux notices, dénigrant les autorités, par exemple :  votre médecin ne connaît pas ce traitement, n’écoutez pas l’Ordre des Médecins, les rhumatologues n’y connaissent rien etc… ni ceux faisant état d’un complot du corps médical contre des remèdes soi-disant très efficaces mais cachés.
  • Attention aux remèdes vendus au porte à porte, ou lors de réunions, par des personnes s’auto-proclamant thérapeutes.
  • Soyez attentifs aux méthodes de ventes, accentuant la pression pour vous faire signer le plus rapidement possible, artifices qui cachent souvent un charlatan pressé de faire du chiffre.

VENDRE DE LA MALADIE

L’industrie pharmaceutique et les marchands de mal

Il y a beaucoup d’argent à se faire à dire aux gens en bonne santé qu’ils sont malades.  Certaines formes de médicalisation de la vie courante pourraient se voir plus justement décrites comme étant un commerce de la maladie:  élargir les frontières de la maladie traitable dans le but de développer des marchés pour ceux qui en vivent, qui vendent et délivrent des traitements.  Les compagnies pharmaceutiques sont activement impliquées dans le parrainage de la définition de la maladie, et en font la promotion aussi bien auprès des prescripteurs que des consommateurs.  La construction sociale de la maladie a été remplacée par une construction corporatiste de la maladie.

Des alliances entre fabricants pharmaceutiques, médecins et groupe de patients, ont recours aux médias afin de poser des conditions médicales comme étant très répandues et sévères.

Le commerce de la maladie peut comprendre le fait de transformer des indispositions ou des maladies bénignes en véritables problèmes médicaux, en voyant partout des symptômes sérieux, en traitant des problèmes personnels sans importance comme médicaux, en considérant certains risques comme des maladies à part entière et en faisant des estimations pour maximiser des marchés potentiels.

L’information sur la maladie, financée par les corporations, devrait être remplacée par une information indépendante.

Une des clés stratégiques des alliances est de viser les médias en créant des histoires effrayantes afin de répandre une peur sur une condition ou une maladie, et attirer l’attention sur le dernier traitement existant.  Ces entreprises font leur promotion via des consultants, présentés comme  »experts indépendants », des groupes de consommateurs étant les  »victimes » et les relations publiques des sociétés fournissent aux médias les éléments à propos des dernières découvertes médicamenteuses sur le sujet.

Des symptômes légers comme étant porteurs d’une maladie sérieuse. (Syndrome du colon irritable)

Ce qui, pour beaucoup de gens, n’était qu’un léger désordre fonctionnel, ne nécessitant rien de plus que d’être un peu rassuré sur l’aspect bénin de l’affaire, est devenu une maladie sérieuse réclamant d’être prise en charge médicalement avec tous les dommages et les coûts associés.

Un document brouillon confidentiel, ayant filtré d’une compagnie de communication médicale, In Vivo Communications décrit un  »programme d’information médicale » de trois ans dans le but de créer une nouvelle perception du syndrome du colon irritable comme  »maladie crédible, concrète et fréquente ».  Le programme d’information 2001-2003 proposé fait partie d’une stratégie marketing en faveur du médicament de GlaxoSmithKline, Lotronex.

Selon les documents, la clé du programme d’éducation vise ceci:  »Le syndrome du colon irritable doit être reconnu dans les esprits des médecins comme une maladie significative et discrète ».  Les patients  »ont besoin d’être convaincus que le syndrome est fréquent et reconnu comme désordre médical. » Les autres messages principaux  concernent la promotion des nouvellles  »thérapies cliniquement prouvées » -Lotronex

Quelque soit l’intégrité ou la compétence des professionnels ou des consommateurs impliqués et sans chercher à minimiser l’importance du désordre chez certaines personnes, ce plan montre que la direction et les organisations sponsorisées par une société du médicament, reçoivent une aide afin de façonner l’opinion publique et médicale à propos de la condition que la société vise avec ce nouveau produit.